• Kh.A.T.

    Kh.A.T.


    Catherine Humbert, dite KhAT fait ses classes auprès des photographes, peintres, illustra-teurs, sculpteurs et calligrapghes.

    Elle travaille le croquis, la matière, la lumière, les couleurs, la ligne.

    Depuis 30 ans, elle récolte ses matériaux au fil des rencontres, des saisons, des marées…

    Elle traque le rebus, les laissés pour compte.

    L’année 1992 est marquée par la naissance de ses premiers bancs de mobiles : des poissons.

    KhAT s’émancipe, prend son envol. Elle expose à partir de 1996.

    En 1999, son besoin criant d’espace la conduit dans les terres où elle transforme une ancienne boucherie en port de pêche : L’Armarée, son atelier. 2002 : l’ultime poisson crée est nommé « retour de pêche ».

    L’artiste fait macérer, sécher, dénude, trie par couleur, piétine, malaxe, taille, assemble, lie et suspend.

     

    Elle imagine d’incroyables mobiles qui traduisent un vrai défi d’équilibre en liaison avec sa propre quête : un monde joyeux et onirique.

     

    Méditation, transformation, mystère de la révélation

    Feu les traces du passé, laisser pétiller les dorés d’une nuit qui s’ouvrent sur une aube de fraternité et de poésie.


    En préparation
       - « esprit couture » ; articuler une collection axée exclusivement sur les matériaux de récupération, fils de téléphone de cuivre, sacs de grains en toile de jute et les écritures « calligraphies perses, arabes, japonaises- Ecritures automatiques.

    - Atelier portes ouvertes : photographie. La vie à l’atelier. Le sujet de mes prises de vue sera le bidon de récupération d’eau de couleur Bleu Marjorelle, à travers les saisons.

    L’amandier – St Rémy de Provence.

     

     

     

     


     

     

    « Les artistes,suite....Michel Bizieux ...LAIRAUDAT Jérome »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :