• Michel Bizieux ....

    Depuis des années maintenant , il est l'affichiste officiel du Salon ...

    La photographie n'est pour lui qu'un point de départ ...
    Toujours plein de créativité, il troque la boite à image contre la pioche d'un jardinier
    et il fait pousser des néons, des "balais à chiottes", au gré de sa fantaisie ....
    Le printemps selon Bizieux !
    Alchimiste , il convertit les pavés de 68 en lingots d'or à grands jets de peinture en
    "bombe", son coté "provoq" !
    Il est capable de tout ....et cette année encore, ce sera la surprise ....

    L'expo !




    Comme aux autres artistes présents , je lui demande un petit C.V. ....
    il me fait parvenir un texte !
    Il est capable de tout !
     

    J'étais chez un copain et nous sommes allés à la petite galerie d'art où il expose quelques unes de ses toiles.

    Et là, la nana qui s'occupe de la galerie est venue nous causer,

    une quinquagénaire genre "je bois le thé en levant le petit doigt j'ai fait les beaux arts voyez vous "...


    Bref, elle commence à nous faire un speach sur les différents artistes dont elle a exposé les oeuvres dans sa carrière, dont un "qui avait certes du talent mais qui faisait des choses trop personnelles".


    En gros elle lui a dit " vous comprenez ce que vous faites c'est tellement torturé que cela ne peut ni s'accrocher dans une cuisine, ni dans une chambre, ni dans un séjour, etc"

    -bon je résume un peu ses propos- .


    En gros elle lui a fait comprendre que tant qu'il ne ferait pas des oeuvres moins torturées il ne vendrait rien, ça m'a choqué.

    L'artiste peignait ce qui lui sortait des tripes.

    La nana de la galerie reconnaissait elle même que c'étaient des oeuvres puissantes, mais en gros elle lui reprochait de ne pas faire assez commercial.


    Alors la question que je me pose est: Pouvons nous comparer un artiste à un commerçant? Je ne lepense pas.


    Un ami peintre me disait par exemple qu'un client lui avait demandé de reproduire un tableau qu'il y avait dans son book-il avait déjà vendu le tableau, c'est pour ça que le gars qui voulait le même lui demandait une copie. Mon ami a essayé de le refaire mais sans pouvoir, alors que c'était une de ses oeuvres. Comme il m'a dit, chaque oeuvre choisit son moment pour naître, et n'est pas reproductible, ça exprime quelque chose à un instant précis,et le reproduire ensuite n'a pas de sens et n'est parfois pas possible.

    Un commerçant,ou un copiste qui fait cela de façon alimentaire pourra reproduire une oeuvre autant qu'il le faudra, l'artiste lui n'est parfois capable de produire telle oeuvre qu'une fois, sous le coup de l'inspiration.C'est je pense ce qui le distingue du commerçant.

    Il ne peint ( ou sculpte, etc) pas des choses que le public attend,demande, commande, mais exprime ce qu'il a en lui à tel moment. Bon je suis confus et peut être un peu hors sujet, mais bon, la nana de la galerie m'a gonflé. Alors voilà, je réagis!


    M. Bizieux 

     

    L'expo !

    L'expo !

    "Autoportrait"  :  Michel Bizieux (2010)

    « Annonce et suite du photo-reportage :" 5 avril 2010 ".....Deuxième week-end ..... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    cricri41
    Dimanche 11 Avril 2010 à 13:03
    Reprends un verre Mimi, tu vas nous faire pleurer !...
    Dommage que la nana dont tu parles ne sois pas unique en son genre !.... on en rencontre encore, même à la campagne, dans les petits bleds du sud loir & cher....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :